Comment réduire la pollution ?

velo anti pollutionPrivilégier la marche et le vélo pour les petits trajets :

Pour les trajets courts, je n’utilise pas ma voiture, mais je marche, j’utilise ma bicyclette ou je prends les transports en commun.

 

covoiturage anti pollutionPrivilégier les transports en commun ou le co-voiturage pour les déplacements domicile-travail :

Les différents modes de transport ont des performances en matière de consommation et d’émissions très différentes : pour ce qui concerne l’énergie, un rapport de l’ordre de 2 à 2,5 existe entre les transports par voiture particulière et les transports publics, qu’il s’agisse des transports en ville ou des transports interurbains. En matière d’émissions on constate également de fortes différences : un voyageur prenant sa voiture engendrera en moyenne l’émission de 2 fois plus de CO², 28 fois plus de CO, 19 fois plus d’hydrocarbures imbrûlés au kilomètre parcouru que s’il prend le bus. Ces écarts sont encore plus importants lorsqu’on considère les heures de pointes où le coefficient de remplissage des bus est plus élevé .... et où nombre d’automobilistes sont seuls au volant !

Pour me rendre à mon lieu de travail, je prends les transports en commun, à défaut je cherche à développer et adopter le système du covoiturage.

 

conduite en souplesseLa conduite en souplesse :

Une conduite agressive caractérisée par des accélérations et des freinages brusques entraîne un accroissement de la consommation de 20 %, voire même de 40 % en ville (soit 4 l/100 km), ainsi qu’une augmentation des émissions d’hydrocarbures et de monoxyde de carbone.
Une conduite mal adaptée se traduit par une surconsommation pouvant atteindre 30 % (3 l/100 km) pour une utilisation du moteur à haut régime, et à une augmentation des émissions d’hydrocarbures et de monoxyde de carbone.
A l’inverse, le respect de la limitation de vitesse en circulation routière et autoroutière conduit à des gains de l’ordre de 3,5 % sur la consommation et le CO², de l’ordre de 4,5 % sur les NOx, de 7,5 % sur les particules et de 1,5 % sur le CO.

Je roule "Patte de Velours" et je respecte les limitations de vitesse.

 

reduire climatisation autoUne utilisation modérée de la climatisation :

La surconsommation moyenne des voitures avec climatisation en marche est actuellement de l’ordre de 20%. En se basant sur un fonctionnement le tiers du temps d’utilisation du véhicule, cela nous conduit à une surconsommation moyenne annuelle de 7%. Les répercussions sur les émissions sont variables d’un modèle à l’autre, on peut cependant noter une très sensible augmentation des polluants réglementés en cycle urbain et particulièrement l’accentuation des NOx (+ 30%) et des particules sur les véhicules diesel. La climatisation, utilisée en particulier lors de périodes de forte chaleur favorables au pic d’ozone, contribue à amplifier les phénomènes de pollution urbaine.

Je n’utilise la climatisation que lorsque cela est vraiment nécessaire.

 

reglage entretien vehiculeRéglage et entretien du véhicule :

La qualité de l’entretien du véhicule est également important. Un moteur mal réglé entraîne une surconsommation de l’ordre de 50% en moyenne sur tous parcours, soit plus de 4 l /100 km, ainsi qu’une augmentation des HC et CO et une diminution des NOx. La surconsommation imputable à l’utilisation d’une huile trop visqueuse est de l’ordre de 1 à 3 % en ville. Celle liée à l’utilisation de pneumatiques sous gonflés est d’environ 3 % pour un manque de pression de 0,3 bar. Enfin, une galerie ou des barres de toit entraînent une surconsommation comprise entre 10 % (vide) et 15 % (avec charge) à 120 km/h (soit 1 l/100 km).

J’entretiens mon véhicule en faisant une fois par an les différents réglages nécessaires à son bon fonctionnement.

 

pastille verte anti pollutionUne utilisation prioritaire des véhicules les plus récents :

L’examen de la répartition des circulations en ville montre que 62 % de la circulation générée en ville est réalisée par des véhicules ne disposant pas de la pastille verte et 30 % par ceux qui en disposent (les 8% restants se répartissent entre parc exempté (utilitaires) et parc pour lequel on n’a pas pu conclure (imprécis).

 

Si je dispose de deux véhicules, j’utilise de préférence le véhicule le plus récent ou celui qui dispose de la pastille verte.

(Source : www.ecologie.gouv.fr )