O3Dans la stratosphère (entre 10 et 60 km d’altitude), l’ozone O3 constitue un filtre naturel qui protège la vie sur terre de l’action néfaste des ultraviolets “durs”. Le “trou dans la couche d’ozone“ est une disparition partielle de ce filtre, liée à l’effet “destructeur d’ozone“ de certains polluants émis dans la troposphère et qui migrent lentement dans la stratosphère.

 

LES EFFETS

- SUR LA SANTE

L’O3 est un gaz agressif qui pénètre facilement jusqu’aux voies respiratoires les plus fines. Il provoque toux, altération pulmonaire ainsi que des irritations oculaires. Ses effets sont très variables selon les individus.

- SUR L'ENVIRONNEMENT

L’O3 a un effet néfaste sur la végétation (sur le rendement des cultures par exemple) et sur certains matériaux (caoutchouc...). Il contribue également à l'effet de serre.

LES REPERES

Seuil de recommandation et d’information : 180 µg/m3 en moyenne horaire.

Seuil d’alerte pour la mise en œuvre progressive des mesures d’urgence :

- 1er seuil : 240 µg/m3 en moyenne horaire dépassé pendant 3 heures consécutives

- 2ème seuil : 300 µg/m3 en moyenne horaire dépassé pendant 3 heures consécutives

- 3ème seuil : 360 µg/m3 en moyenne horaire.