PSLES EFFETS

- SUR LA SANTE

Selon leur taille (granulométrie), les particules pénètrent plus ou moins profondément dans l’arbre pulmonaire. Les particules les plus fines peuvent, à des concentrations relativement basses, irriter les voies respiratoires inférieures et altérer la fonction respiratoire dans son ensemble. Certaines particules ont des propriétés mutagènes et cancérigènes.

- SUR L'ENVIRONNEMENT

Les effets de salissure des bâtiments et des monuments sont les atteintes à l'environnement les plus évidentes.

 

LES REPERES

Objectif de qualité PM10 : 30 µg/m3 en moyenne annuelle

Valeurs limites pour la protection de la santé humaine pour les PM10 (applicables aux concentrations non liées à des événements naturels)

- 50 µg/m3 en moyenne journalière, à ne pas dépasser plus de 35 jours par an

- 40 µg/m3 en moyenne annuelle.