Le 28 septembre 2018, à l’occasion du voyage présidentiel organisé aux Antilles, Gwad’Air a présenté à Emmanuel Marcon son niveau dispositif de mesure des émissions liées aux algues sargasses.

42974466 1750819361710342 6664952489273458688 n

Depuis plusieurs années la Guadeloupe est régulièrement impactée par l’échouage massif d’algues sargasses sur ses cotes. Un phénomène qui trouve son origine dans plusieurs facteurs climatiques et anthropiques et dont l’intensification présente une menace pour la santé humaine. En effet, en s’accumulant sur le rivage, ces algues brunes se décomposent et produisent divers gaz nauséabonds dont principalement l’hydrogène sulfuré (H2S) et l’ammoniac (NH3).

Afin de mesurer ces émanations, Gwad’Air a déployé un réseau de 24 capteurs Cairpol photovoltaïques sur des points-clés du littoral, mesurant en continu les concentrations d’hydrogène sulfuré et d’ammoniac dans les zones urbanisées impactées. Avec ces mesures, l’association agrée pour la surveillance de la qualité de l’air en Guadeloupe peut :

  • Mesurer et cartographier précisément les émissions de gaz constatées ;
  • Informer en temps réel les populations concernées (diffusion sur le site internet) ;
  • Alerter en cas de dépassement des seuils réglementaires ;
  • Accompagner, en aidant à l’orientation et à la priorisation des secteurs d’enlèvement des algues.

    Ce réseau, financé par l’Etat et la Région Guadeloupe, a été inauguré à l’occasion de la dernière journée nationale de la qualité de l’air et visité par Monsieur Emmanuel Macron en septembre 2018. Le Président de la République a félicité l'équipe de Gwad'Air pour cette nouvelle mission, relative à un enjeu sanitaire, économique et écologique majeur pour le territoire de Guadeloupe. Gwad'Air effectue ce nouveau travail de surveillance en complément de la surveillance quotidienne des polluants réglementés (https://atmo-france.org/que-mesure-t-on/).

 

Consultez ici la dernière cartographie disponible.