COVID19 BLEU CIEL

 

 

Afin de lutter contre la pandémie de COVID-19, des mesures de confinement ont été prises par les autorités à partir du mardi 17 mars à 12h00. Il en résulte une diminution de l’activité humaine et économique de l’île. 


Dans ce contexte, Gwad'Air a décidé d'évaluer l’impact de la première semaine du confinement sur la qualité de l’air en Guadeloupe. Un zoom particulier est réalisé sur le dioxyde d’azote et sur les particules fines PM10, sur l’ensemble des stations de fond de l'observatoire.  


Cette étude permet de mettre en évidence une diminution des concentrations en dioxyde d’azote, polluant traceur du trafic routier, de 67 à 88 % et en particules fines PM10 de 12 à 56 %. 


Les mesures de confinement instaurées par les autorités pour limiter la propagation du COVID-19 ont un impact positif sur la qualité de l’air en Guadeloupe.


Pour en savoir plus, consultez l’analyse comparative détaillée dans le bilan régional de l'impact du confinement sur la qualité de l'air en Guadeloupe.


Pour plus d'informations à l'échelle nationale, consultez ici le point d'information sur les intéractions entre COVID-19 et qualité de l'air.