Selon une étude de l’Inserm (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale), environ 1% des bébés naissaient avec un poids insuffisant (généralement inférieur à 2,5 kg) du fait de la pollution atmosphérique. Le taux très élevé de particules fines dans l’air influe directement sur le risque de naissances de bébés au poids faible. Les particules fines proviennent surtout de gaz d’échappement produits par les véhicules, les activités industrielles, mais aussi, les polluants que l’on retrouve au sein de l’habitation :

     Les polluants continus :

  • - les matériaux de construction
  • - les revêtements de sol
  • - les meubles, …

    Les sources de pollution occasionnelles :

  • - les bougies parfumés,
  • - parfums d’intérieur,
  • - produits ménagers,
  • - cosmétiques, …
Mais aussi des sources d’humidité, moisissures, …

 

 

Ce qu'il faut éviter pendant la grossesse et avec un bébé

 

Pour limiter les risques liés à la pollution de l’air, en période de grossesse ou en présence d’un nouveau-né, il est recommandé d’assainir l’air intérieur de votre maison, ventiler, aérer les pièces de la maison, nettoyer chez soi avec des produits adaptés, utiliser des serpillères, chiffons microfibres ou aspirateur équipé de filtre HEPA pour éviter de remettre en suspension dans l’air une partie des poussières.
Attention ! Plusieurs centres antipoison ont déjà alerté sur l’évolution du nombre d’appels à cause des huiles essentielles ou des parfums de synthèse. Au-delà du risque avéré en cas d’ingestion de certaines huiles essentielles, qui peut aussi provoquer des troubles de la conscience ou des convulsions, des problèmes respiratoires., ou de contact oculaire (troubles de la vision, lésions de la cornée), l’inhalation de vapeurs peut également provoquer une légère irritation des voies respiratoires supérieures. Le caractère naturel de ces huiles n’est donc pas forcément synonyme de bienfait. Avant toute utilisation d’huile essentielle, en particulier pendant la grossesse, la première précaution consiste à demander l’avis de son médecin. À moins d’une prescription médicale formelle, nous conseillons d’éviter au maximum l’utilisation de ces produits en période de grossesse ou avec un nouveau-né.

 

Souvent à l’arrivée du bébé, les parents réalisent des travaux et aménagent la chambre du nouveau-né en achetant de nouveaux meubles et en repeignant les murs. Il faut prendre des précautions car de nombreux composés organiques volatils (issus de meubles neufs, de la peinture, ...) peuvent nuire gravement à la santé du futur bébé (COV, formaldéhyde). Ces émissions sont liées à l’utilisation de colles et de panneaux de particules lors de leur fabrication. C’est d’autant plus important lorsqu’ils sont neufs. Il est donc important de finaliser l’aménagement de la chambre de bébé bien avant sa naissance et de l’aérer souvent pour évacuer les polluants émis.